17/10/2017
AccueilÉconomieChine : La chute des réserves de devises, un signal alarmant ?

Chine : La chute des réserves de devises, un signal alarmant ?

Les colossales réserves de devises de la Chine ont fondu d’un quart en deux ans: à 3.000 milliards de dollars, elles restent à un niveau confortable (et plus élevées que le PIB français) mais leur dégringolade ravive l’inquiétude sur la politique financière de Pékin.

Que représentent ces réserves?

Les réserves de change sont le stock de monnaies étrangères accumulé par la banque centrale chinoise, en liquide, obligations et actifs financiers.

Avec 2.998 milliards de dollars fin janvier, ce sont les plus importantes du monde, loin devant celles du Japon (1.200 milliards de dollars), et surpassant le Produit intérieur brut annuel de la France.

Pékin ne dévoile pas la composition de ses réserves, mais d’après des estimations du cabinet chinois CICC, les deux tiers des réserves (66,7%) sont composées de dollars, près de 20% sont en euros et quelque 10% en livres sterling.

Pourquoi sont-elles cruciales?

Pendant des années, les réserves de devises de la Chine ont gonflé continûment, reflétant son abyssal excédent commercial à l’heure où le géant asiatique faisait figure « d’usine du monde ».

Ces réserves, qui ont culminé à 4.000 milliards de dollars en 2014, sont largement composées de bons du Trésor américains: la Chine a longtemps été le premier détenteur de dette américaine, avant d’être récemment détrônée par le Japon.

Même s’il s’est débarrassé de 130 milliards de dollars de titres américains ces six derniers mois, Pékin possède toujours 1.120 milliards de dollars de la dette des États-Unis, ce qui est régulièrement présenté comme un levier potentiel du régime communiste contre Washington.

Source : lnt.ma – 8 février 2017

Partager avec :
Mots-clés
Évaluer l’article
Aucun commentaire

Désolé, le formulaire de commentaire est fermé pour l'instant.