20/11/2017
AccueilPolitiqueComment les syndicats policiers ont « vendu leur âme au diable »

Comment les syndicats policiers ont « vendu leur âme au diable »

France – Politisés, inféodés à la franc-maçonnerie et rongés par les ambitions : comment les syndicats policiers ont « vendu leur âme au diable ».

Tel l’Empire romain, l’institution police va être détruite après avoir vu passer à sa tête bon nombre d’empereurs dont certains n’auraient pas mérité de porter le titre de César. Mais si l’empire a encore du mal à survivre, c’est bien sa garde prétorienne qui décline et qui ne peut fournir le service de qualité qui, pourtant, s’impose. Ave César ! Cette police qui va mourir te salue !

Dans un précédent ouvrage, j’ai déjà consacré un chapitre aux syndicats. Ma colère est telle que selon moi ils en méritent un second, notamment après les événements récents.

Dans ledit chapitre, je n’avais mentionné que ma brève participation à leurs actions et le sentiment que j’en avais retiré. Je vais ici analyser leurs stratégies politiques ainsi que la complicité de ces organisations dont les décisions ont précipité la police au fond d’un gouffre.

Je l’affirme ici : les propres syndicats policiers ont largement contribué à la chute de l’institution qu’ils auraient dû défendre. Plutôt que de la défendre, ils lui ont savonné la planche ! Faut-il commencer par les hommes ou par le système ?

Ce sont les hommes qui font les systèmes et celui que les syndicats de police ont mis en place s’accorde très bien avec les intérêts des dirigeants.

Il existe plusieurs corps selon les grades et les obédiences. Fussent-elles politiques, maçonniques ou simplement idéologiques, ce sont les tendances politiques qui façonnent les syndicats.

Je le déplore mais il en est ainsi : les syndicats sont politisés, inféodés à la franc-maçonnerie, rongés par les ambitions des leaders ayant oublié l’essence même du métier.

Source : atlantico.fr – 5 mars 2017

Partager avec :
Mots-clés
Évaluer l’article
Aucun commentaire

Désolé, le formulaire de commentaire est fermé pour l'instant.