20/10/2017
AccueilSantéDavantage de violence et de suicides en prison

Davantage de violence et de suicides en prison

Les actes de violence et les suicides sont en hausse dans les prisons du Québec. Un ancien détenu n’est pas surpris et croit que la maladie mentale et le manque des ressources à l’intérieur des murs y sont pour beaucoup.

«Depuis plusieurs années, on note une augmentation de gens qui entrent en prison avec des problèmes de santé mentale et vu le manque de ressources, ces problèmes-là ne sont pas adressés, et ultimement ça dégénère en violence», fait savoir Daniel Benson. L’homme a passé 17 ans derrière les barreaux pour avoir tué son beau-père qui violentait sa mère.

D’après ce que rapporte le Journal de Montréal dans son édition d’aujourd’hui, «334 incidents en tous genres ont été dénombrés dans les centres de détention du Québec en 2014-2015».

«Parmi ces incidents, les suicides et les tentatives de suicide augmentent en flèche. Quatorze détenus et deux agents de corrections se sont enlevé la vie entre 2013 et 2015. De plus, 49 tentatives de suicide s’ajoutent à cette liste», ajoute le Journal de Montréal.

Au trou

Quand les détenus sont admis en prison, un dépistage est fait quant au risque de suicide dit M. Benson, mais il y a un os. «Les gens ne le disent pas qu’ils ont des idées suicidaires, car le seul moyen qu’ont les prisons, c’est de les mettre au trou», nuance-t-il.

Les prisonniers ont-ils de l’aide psychologique? «Le service correctionnel est toujours le parent pauvre dans nos sociétés et quand on coupe, ce n’est pas dans la sécurité, mais dans les services offerts aux détenus. Il y a moins d’aide psychologique», précise Daniel Benson.

Ce dernier dit également que la surpopulation dans les établissements carcéraux provinciaux où des détenus sont couchés par terre échauffe les esprits.

Source : tvanouvelles.ca – 24 avril 2017

Partager avec :
Mots-clés
Évaluer l’article
Aucun commentaire

Désolé, le formulaire de commentaire est fermé pour l'instant.