24/11/2017
AccueilAstronomieDécouverte d’une Super-Terre à proximité de notre Système Solaire

Découverte d’une Super-Terre à proximité de notre Système Solaire

Une équipe de chercheurs de l’Institut d’astrophysique des Canaries et de l’Université de La Laguna annonce la découverte d’une nouvelle Super-Terre. Baptisée GJ 536 b, l’exoplanète aurait une masse d’environ 5,4 masses terrestres et orbite autour d’une naine rouge située à 32,7 années-lumière de la Terre.

Les étoiles naines rouges sont de véritables trésors pour les chasseurs d’exoplanètes. Environ 80 % des étoiles sont des naines rouges et l’on pense qu’il existe des milliards de superterres autour de ces étoiles rien que dans la Voie lactée. Même si on les pense nombreuses, la découverte de l’un de ces corps fascine toujours et aide à la compréhension des systèmes planétaires. Cette exoplanète n’orbite pas dans la zone habitable de son étoile, mais sa courte période révolution de 8,7 jours en fait une candidate intéressante pour l’étude de sa composition atmosphérique.

« Jusqu’à présent, GJ 536 b et la seule planète que nous ayons trouvé, mais nous continuons à surveiller l’étoile pour voir si nous pouvons trouver d’autres compagnons », explique Alejandro Suárez Mascareño, principal auteur de cette étude. « Des planètes rocheuses orbitent généralement autour d’étoiles de ce type et nous sommes à peu près sûrs de pouvoir dénicher d’autres planètes de faible masse en orbite avec des périodes de révolution de 100 jours à quelques années. Quant à GJ 536 b, nous préparons un programme de surveillance pour les transits de cette nouvelle exoplanète pour déterminer son rayon et sa densité moyenne » poursuit le chercheur. À l’avenir, l’équipe espère ainsi continuer l’arpentage de l’étoile baptisée GJ 536 pour découvrir de nouveaux systèmes planétaires qui pourraient inclure des planètes semblables à la Terre et peut-être même quelques géantes de gaz.

Les données de l’étoile ne sont pas en reste. Au cours de cette recherche, un cycle d’activité magnétique analogue à celle du soleil a été observé sur la naine rouge, mais sur une plus courte période d’environ trois ans. L’étoile orbite sur elle-même en 44 jours contre 25 jours pour le Soleil dont le cycle magnétique est de 11 ans.

Source : SciencePost – 18 novembre 2016

Partager avec :
Évaluer l’article
Aucun commentaire

Désolé, le formulaire de commentaire est fermé pour l'instant.