20/11/2017
AccueilSantéEffondrement d’une montagne d’ordures au Sri Lanka : 30 morts

Effondrement d’une montagne d’ordures au Sri Lanka : 30 morts

Des soldats creusaient samedi à mains nues les immondices à la recherche de victimes de l’effondrement d’une montagne d’ordures sur un bidonville au Sri Lanka qui a tué au moins 23 personnes, selon un dernier bilan.

Quatre enfants figurent parmi les morts, a précisé la porte-parole de l’hôpital national de Colombo, Pushpa Soysa. L’accident est survenu vendredi dans l’immense décharge d’ordures de Kolonnawa entourée de bidonvilles à la limite nord-est de la capitale Colombo.

« Nous restons en alerte, certaines personnes qui ont été retirées des habitations détruites ont été amenées pendant la nuit », a-t-elle expliqué à l’AFP. « Les opérations de recherches continuent, donc nous nous attendons à l’arrivée de nouvelles victimes ».

Alors que le pays célébrait le traditionnel Nouvel An cinghalais et tamoul, une pile de déchets de 91 mètres de haut, déstabilisée pendant la nuit par des pluies torrentielles et un incendie, s’est écroulée en ensevelissant les cahutes d’un bidonville. Selon la police, 145 habitations au total ont été démolies.

Plus de 600 personnes ont trouvé temporairement refuge dans une école gouvernementale voisine. Les autorités recherchaient des solutions d’hébergement tandis que les secouristes, aidés de deux pelleteuses, poursuivaient les recherches.

De nombreux habitants avaient été évacués avant l’accident en raison des fortes pluies. « Il y aurait eu encore plus de victimes si la plupart des gens n’avaient pas quitté leurs habitations plus tôt dans la journée », a déclaré à la presse un responsable des opérations de secours sur place.

Des tonnes d’ordures

Saman Wimalasiri, un entrepreneur venu parmi les premiers secouristes, a expliqué à l’AFP avoir aidé plusieurs personnes à sortir de leurs habitations dévastées.

« Nous avons utilisé des cordes et avons tiré une vieille femme qui était piégée sous les débris de sa propre maison », a raconté M. Wimalasiri. « Il nous a fallu près de quatre heures pour la mettre en sécurité ».

Selon lui, certaines zones restent hors d’atteinte en raison de leur instabilité après l’écroulement du tas d’ordures.

Les premiers secours ont été apportés par des volontaires comme M. Wimalasiri, rejoints par des centaines de soldats après que le président Maithripala Sirisena a ordonné à l’armée et à la police de prêter main-forte durant la nuit.

Les habitants de la zone dénoncent régulièrement le ravage environnemental provoqué par cette décharge à ciel ouvert où s’entassent 23 millions de tonnes d’ordures, avec 800 tonnes de déchets solides supplémentaires déversées chaque jour.

Guttila Silva, homme politique local et ancien maire de Kolonnawa, a évoqué la colère des habitants contre la municipalité de Colombo qui continue quotidiennement de déverser des centaines de tonnes d’ordures dans la décharge malgré les inquiétudes pour la sécurité des personnes vivant alentour.

« Les gens sont bien sûr furieux que leurs protestations aient été ignorées », a déclaré M. Silva. « Je redoute que le bilan des morts augmente car il y a des dizaines de personnes toujours disparues ».

Un effondrement d’ordures moins important avait détruit dans cette zone trois habitations en février 2016. Les autorités avaient alors fait évacuer 25 foyers voisins en raison des risques.

Le Parlement sri-lankais a récemment été informé des graves dangers sanitaires que font courir les 23 millions de tonnes d’ordures pourrissant à Kolonnawa. Un projet est en cours pour construire une usine électrique pour transformer ces déchets.

Source : lapresse.ca – 15 avril 2017

Partager avec :
Mots-clés
Évaluer l’article
Aucun commentaire

Désolé, le formulaire de commentaire est fermé pour l'instant.