20/10/2017
AccueilÉcologieD’étranges boules de neige envahissent une plage de Sibérie

D’étranges boules de neige envahissent une plage de Sibérie

Oeuvre d’art ou canular à grande échelle? Ni l’un ni l’autre. Le vaste champ de boules de neige découvert autour du golfe de l’Ob, en Sibérie, n’est pas le fruit d’une activité humaine mais bel et bien celui d’un phénomène naturel.

Cette étendue a été découverte par des habitants du village de Nyda, situé à proximité du cercle polaire arctique, au nord de la Russie. Autant dire que la trouvaille a fait beaucoup de bruit dans cette petite commune d’environ 2 000 personnes. Nombre d’entre elles se sont d’ailleurs rendues sur les lieux pour voir les énormes boules de neige de leurs propres yeux et les photographier.

Reprise par The Siberian Times, Ekaterina Chernykh, une habitante a raconté: «Nous n’avons repéré [les boules de neige] qu’à un seul endroit. C’est comme si quelqu’un les avait éparpillées là. Elles ont toutes une taille différente».

Un phénomène rare et inoffensif

L’envergure des boules varie en effet varie de celle d’une balle de tennis à celle d’un ballon de basket. C’est la première fois que de telles formations sont observées dans la région. «Même les plus vieux disent qu’ils voient ce phénomène pour la première fois. Ces boules sont apparues il y a environ une semaine et demie», a confirmé Valery Akulov de l’administration du village.

Selon les estimations, les boules de neige couvrent une portion de 18 kilomètres le long de la côte. Interrogés sur la question, géologues et climatologues ont tenu à rassurer la population: il s’agit là du résultat d’un phénomène naturel aussi rare qu’inoffensif.

Il se manifeste dans des conditions météorologiques très particulières qui demeurent actuellement difficiles à identifier avec exactitude.

La neige modelée par les vents et les courants

Ce que l’on sait, c’est que les températures doivent être suffisamment basses pour qu’une couche de givre se forme sur la plage durant la marée haute. Le vent et les courants font ensuite le reste du travail, modelant les morceaux de glace sur la plage lorsque l’eau commence à reculer.

Les rotations répétées de ces fragments sur le sable humide leur confèrent ainsi une forme sphérique. Plus la neige est malléable et plus le résultat est visible. Mais la formation de ces boules géantes ne se produit pas dans tous les cas, a expliqué Sergey Lisenkov, porte-parole de l’Arctic and Antarctic Research Institute (AARI) basé à Saint-Pétersbourg en Russie.

À ce jour, seuls quelques cas similaires ont été observés dans le monde notamment autour du lac Michigan aux États-Unis en 2014, ou encore en Europe, au niveau du golfe de Finlande dans la mer Baltique.

Source : Gentside – 9 novembre 2016

Partager avec :
Mots-clés
Évaluer l’article
Aucun commentaire

Désolé, le formulaire de commentaire est fermé pour l'instant.