20/11/2017
AccueilNatureLa croûte rocheuse originale de la Terre découverte dans le Bouclier canadien

La croûte rocheuse originale de la Terre découverte dans le Bouclier canadien

Dans les tons d’orange, de rose et d’ocre se dessine sur cette carte le fameux bouclier canadien. Il recouvre 90 % de la province du Québec et presque la moitié de toute la superficie du Canada.

Des chercheurs canadiens ont découvert des vestiges de l’enfance de la planète au milieu du roc dans le nord du Québec.

Ces traces de la croûte terrestre d’origine ont été décelées dans le Bouclier canadien dont la création initiale remonte à 4,2 milliards d’années, lorsque notre planète en était à ses balbutiements géologiquement parlant.

La composition de la Terre est différente de celle de toute autre planète connue dans notre système solaire ou même de la lune, avec les épaisses croûtes rocheuses qui se forment et se déplacent sur la surface.

Au fil du temps, cela a précipité les roches les plus anciennes des origines de la terre profondément en dessous de la surface. Sauf dans le nord du Québec!

Des roches qui datent de nos 500 premiers millions d’années

Jonathan O’Neil, professeur adjoint au Département des sciences de la Terre et de l’environnement de l’Université d’Ottawa, et son équipe de chercheurs ont passé plusieurs semaines à sonder une partie du Bouclier du nord du Québec pour recueillir des échantillons.

« La plupart des roches de granits dans cette région du nord, nous croyons, proviennent de la fusion d’une croûte plus ancienne », a déclaré O’Neil, l’auteur principal, dans l’étude dont les résultats sont publiés dans la prestigieuse revue Science.

« Nous savions que ces roches avaient un précurseur plus ancien ou un parent plus âgé. Mais quel âge, nous ne savions pas. »

L’équipe a pu mesurer la présence d’un isotope qui n’a été produit que dans les 500 premiers millions d’années de la Terre, le néodyme-142, que l’équipe a trouvé dans les échantillons québécois.

Des échantillons qui se sont formés entre 4,2 milliards et 4,3 milliards d’années

Gros plan d’une croûte continentale de 2,7 milliards d’années du Nunavik, dans le nord du Québec, montrant une histoire complexe de remodelage de roches océaniques de plus de 4,2 milliards d’années.

Bien que les résultats ne répondent pas à toutes les questions sur l’histoire du début de la Terre, ils viennent jeter un peu de lumière sur son développement.

« Au moins, cela nous donne plus d’outils pour comprendre la géodynamique précoce », a déclaré O’Neil. « Est-ce que [le processus] était le même partout sur la Terre, ou était-ce local? Ce sont toutes des questions auxquelles nous devrons répondre. »

« Si nous comprenons les premiers processus qui façonnent notre planète, nous pouvons peut-être comprendre d’autres planètes: pourquoi sont-elles différentes ou sont-elles semblables? »

Source : rcinet.ca – 20 mars, 2017

Partager avec :
Mots-clés
Évaluer l’article
Aucun commentaire

Désolé, le formulaire de commentaire est fermé pour l'instant.