20/10/2017
AccueilSantéLa pire crise humanitaire depuis la Seconde Guerre mondiale

La pire crise humanitaire depuis la Seconde Guerre mondiale

Les Nations unies lancent un avertissement. Le monde fait face à sa pire crise humanitaire depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale avec plus de 20 millions de gens souffrant de la faim et de la famine dans quatre pays [d’Afrique] », a déclaré le chef des affaires humanitaires de l’ONU.

Les Nations unies pressent la communauté internationale de venir en aide sans attendre au Yémen, au Soudan du Sud, à la Somalie et au nord-est du Nigeria.

Le secrétaire général adjoint aux affaires humanitaires et coordonnateur des secours d’urgence de l’ONU, Stephen O’Brien, a affirmé que, sans un effort global, « des millions de personnes vont souffrir et mourir ». Il estime que des fonds de 4,4 milliards de dollars sont nécessaires d’ici juillet prochain « afin d’éviter une catastrophe mondiale ».

« Le Canada est extrêmement préoccupé par les récentes déclarations des Nations unies et du Réseau des systèmes d’alerte précoce contre la famine », a indiqué dans un communiqué Bernard Boutin, l’attaché de presse de la ministre canadienne du Développement international et de la Francophonie, Marie-Claude Bibeau.

M. Boutin précise que le gouvernement canadien « va continuer à répondre à cette crise imminente à travers l’aide humanitaire mondiale, en incluant du financement additionnel pour des rations d’urgence destinées à chacun de ces pays. »

Au Yémen, 18,8 millions de personnes ont besoin d’assistance et plus de 7 millions « ignorent d’où proviendra leur prochain repas », a expliqué M. O’Brien.

Il a également mentionné les déplacements massifs de populations qui ont découlé des combats de l’insurrection houthiste.

Selon les données de l’ONU, le conflit a déjà fait plus de 7400 morts et 40 000 blessés depuis mars 2015. Des accords entre les combattants ont permis d’acheminer une aide alimentaire à 4,9 millions de personnes le mois dernier.

« Pourtant, toutes les parties au conflit refusent arbitrairement un accès durable aux humanitaires et instrumentalisent l’aide à des fins politiques », a remarqué M. O’Brien.

Le poids des guerres

M. O’Brien a qualifié la situation de « pire que jamais » au Soudan du Sud durement touché par la guerre civile qui dure depuis décembre 2013. Plus de 7,5 millions de Sud-Soudanais ont besoin d’aide humanitaire.

Les parties du conflit sont responsables de la famine.

En Somalie, ce sont 6,2 millions de personnes qui sont désemparées, ce qui représente la moitié de la population.

Au moins 2,9 millions d’entre elles sont menacées par la famine.

M. O’Brien a affirmé que près de 1 million d’enfants de moins de 5 ans souffriront cette année de malnutrition grave.

Ce que j’ai vu et entendu lors de ma visite en Somalie était bouleversant. Des femmes et des enfants marchent des semaines à la recherche de nourriture et d’eau.

Dans le nord-est du Nigeria, la population doit faire face aux attaques des islamistes de Boko Haram depuis 2009 et est aux prises avec une gouvernance déficiente. Plus de 10 millions de Nigérians sont dans le besoin et 7,1 millions de personnes sont touchées par une grave précarité alimentaire.

Le chef humanitaire Stephen O’Brien a annoncé qu’une conférence aurait lieu le le 25 avril à Genève en présence du secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, pour amasser des fonds.

Source : ici.radio-canada.ca – 11 MARS 2017

Partager avec :
Mots-clés
Évaluer l’article
Aucun commentaire

Désolé, le formulaire de commentaire est fermé pour l'instant.