25/05/2018
AccueilÉcologieNorvège : une route s’éclaire seulement lors du passage des automobiles

Norvège : une route s’éclaire seulement lors du passage des automobiles

Une petite commune norvégienne a récemment abandonné les éclairages traditionnels de sa route principale au profit de nouvelles lampes LED capables de s’éclairer au moment du passage des usagers, un procédé plus écologique.

La commune de Hole (environ 5000 habitants) située dans le sud de la Norvège a voulu associer la sécurité routière avec l’écologie. Désormais la route N° 155 traversant la ville s’éclaire pleinement, mais seulement dans le cas où une voiture s’y engage. Le dispositif LED est couplé à un radar rendant le tout automatique, sans besoin d’aucune intervention humaine. Dans le cas d’un trafic routier nul, la route n’est pas pour autant plongée dans le noir complet, mais les ampoules ne fonctionneront qu’à 20 % de leur capacité.

Dans la vidéo visible en fin d’article, le youtubeur Bjørn Nyland, par ailleurs passionné d’automobile, a testé le dispositif et a affirmé que cette nouvelle installation peut permettre une économie de 2100 kWh chaque semaine. Cela correspond à l’équivalent du fonctionnement non-stop d’un ordinateur durant une trentaine d’heures, de celui d’une télévision sur 9 heures ou encore de 47 jours de recharge d’un smartphone. L’intéressé estime que l’installation en question sera rentabilisée d’ici moins de cinq années.

« La consommation mondiale pour l’éclairage public et l’éclairage des bâtiments est de 2 700 TWh, émettant 1 150 millions de tonnes de CO2. En France, la consommation totale d’électricité liée à l’éclairage est de 56 TWh, émettant 5,6 tonnes de CO2 », indique l’Association Française de l’Éclairage (AFE) citant des chiffres pour 2017 de l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (ADEME).

Il s’agirait de considérer l’un des pans de la transition énergétique par le biais des nouvelles technologies de l’éclairage, en prenant exemple sur celle utilisée actuellement dans la commune norvégienne. Il serait alors possible de réaliser une économie de 140 milliards de dollars, et de réduire les émissions de CO2 de 580 millions de tonnes chaque année !

sciencepost

Partager avec :
Mots-clés
Évaluer l’article
Aucun commentaire

Désolé, le formulaire de commentaire est fermé pour l'instant.